08
Oct-2013

5 semaines à la découverte de l’Inde du sud

 

IMG_0025

Et oui, après  2 ans d’inactivité il était temps que je redonne vie à ce blog et par la même j’en profite pour lui donner un petit rafraîchissement graphique en changeant le design, trop américain à l’époque pour un habillage plus magazine, plus passe partout qui pour le coup correspondra mieux à mon activité du moment, à savoir la découverte de l’Inde du Sud durant un long voyage de 5 semaines, à la fois pour des motifs touristiques mais aussi, pourquoi pas, pour s’ouvrir des opportunités de businness.

Et oui 5 semaines, vous ne rêvez pas. 5 semaines loin du confort occidental de mon cocon douillet bruxellois.

5 semaines, disais-je donc, c’est à la fois long et court quand on a soif de découverte, d’un pays certes, d’une culture différente mais aussi d’opportunités. En effet, l’Inde évoluant économiquement à une vitesse vertigineuse, les opportunités de business international deviennent de plus en plus importantes et notamment dans mon domaine.

Me voilà donc débarquer hier soir chez mon pote belge Quentin et sa femme indienne Arati, qui habitent à Bangalore, capitale de l’état du Karnataka et ses 20 millions d’habitants. C’est à ce que l’on dit la Silicon Valley indienne et je veux bien le croire au vu des nombreux rendez vous intéressants prévus dans la semaine avec des entrepreneurs du coin. Pour les visites touristiques on attendra donc next week.

IMG_0011

Quentin appellant un tuk tuk (mobillette taxi) en espérant qu’il ne nous arnaque pas sur le prix de la course

Donc au moment ou j’écris ces lignes je viens de terminer ma 1ère journée. Elle fût assez remplie en mêlant découverte de la vie indienne, enchainé avec rendez vous professionnel pour se terminer par un repas dans une famille typiquement indienne.

IMG_0012

Petit temple indou

Ajouté à cela le croisement de quelques animaux (chiens, vaches, chèvres, poules etc…) errant par ci par là et surtout n’importe où jusque dans les endroits les plus improbables, les engueulades et coups de klaxons des autos, motos et autres innombrables tuk-tuk (sortes de taxis mobilettes), la visite brève d’un petit temple indou situé en face d’un énorme centre commercial, les petits bouibouis vendant à peu près tout pour une bouchée de pain. Il n’est par exemple par rare, en marchant dans la rue de croiser une boucherie avec des poulets en cage juste à coté d’un atelier de réparation de scooter tout pourris (bonjour l’hygiène).

tuk tuk indien

Tuk Tuk ou Rickshaw indien

Voilà donc mes premières impressions. Je vais m’arréter là pour aujourd’hui car il se fait tard et le programme de demain est assez chargé avec d’autres petites visites et d’autres rendez vous intéressants, notamment des canadiens ayant décidé de poser leur valises en Inde pour essayer d’y faire fortune. Je sens que ce séjour va me plaire.

Enfin, pour conclure et tenter d’essayer d’être conscient des choses qui m’entourent, je terminerai juste avec une problématique : Comment un pays étant incapable de fournir de l’eau chaude et de la nourriture à toute sa population peut en même temps offrir un réseaux internet 4G parfaitement fiable sur toute sa superficie. On voit bien où ont été mises les priorités.

N’hésitez pas à commenter !

3

 goûts / 0 Commentaires
Partager cet article:

Commenter cet article


Cliquez sur la forme pour faire défiler

Archives

> <
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec